Intelligence collective et intelligence relationnelle : des outils.


Olivier Zara, auteur du « Management de l’intelligence collective, vers une nouvelle gouvernance », vient de publier « Le guide pratique de l’Intelligence relationnelle ».

Vous pouvez recevoir gratuitement ce seconde guide, publié en ligne, en vous inscrivant avant le 2 septembre 2007. Il propose un outil de diagnostic de vos pratiques managériales, 16 fiches pratiques enrichies de vidéos, ainsi que 3 questionnaires à vocation de coaching.

J’ajoute quelques mots sur son premier ouvrage, qui offre une approche globale, didactique, du concept de management de l’intelligence collective, et propose aux équipes et managers des outils et méthodes pour la mise en œuvre de tels projets, à grande échelle ou localement.

De la communication à la coopération.

L’entreprise industrielle et commerciale, dont la valeur résidait dans sa capacité de production, aura de plus en plus à devenir une « entreprise intelligente ». Car dans une économie de l’information, de la communication, de la connaissance et des savoirs, c’est de la capacité à les mobiliser que dépend la création de valeur, or c’est avant tout dans nos têtes qu’ils se trouvent. C’est sa faculté à valoriser « l’intelligence » de l’ensemble des parties qui composent le système (employés, clients, fournisseurs …), qui fait « l’entreprise intelligente ».

L’enjeu est de produire une performance collective supérieure à la somme des performances individuelles. La communication permet l’échange d’informations, la réflexion collective implique des coopérations intellectuelles, des interactions sur l’information existante visant à faire émerger du sens, à la transformer en une nouvelle information : la valeur est là.

Pourtant le fait est que la masse n’a pas toujours raison : une réflexion collégiale peut parfaitement aboutir à une décision idiote, de même qu’une réflexion individuelle peut engendrer une décision géniale. Le principe du management de l’intelligence collective n’est absolument pas de s’installer dans une uniformité bien pensante ou un consensus panurgien, mais d’augmenter la probabilité de tendre vers une décision intelligente. (ou de miniser le risque de tendre vers une décision stupide ! 😉 ).

La démarche consiste donc au contraire, à décloisonner et faire collaborer les diverses formes d’intelligences, de savoirs, de compétences, à en organiser l’hétérogénéité et la diversité, dans un dialogue multi-facettes, créatif et productif (Zara emploie le terme de « multilogue« ). Elle permet d’évoluer d’une logique de compétition vers une logique de partage et de valorisation.

De la réflexion à la décision.

De nombreux managers sont réticents à l’égard des projets d’intelligence collective, où ils pensent perdre tout ou partie de leur pouvoir. En fait, cela ne présuppose aucune redistribution du pouvoir, car seule évolue la façon d’exercer celui-ci.

En effet, le management de l’intelligence collective porte sur la problématique de la réflexion (coopération, enrichissement, innovation, création), qui est bien distincte de l’acte de décision lui-même. La dimension collective est mobilisée pour construire et nourrir le processus d’émergence de la décision, laquelle pourra in fine, être aussi bien individuelle que collective.

Le livre d’Olivier Zara, qui intéressera tous ceux qui se sentent concernés par les problématiques de valorisation du capital humain et de management de la connaissance, est aussi un guide didactique, proposant une approche et une démarche claire et structurée et exposant les best practices en la matière.

Il permet de s’approprier le concept, au travers notamment de citations invitant à une réflexion d’une portée plus philosophique, mais aussi d’en évaluer concrètement les avantages, risques et freins.

Enfin, il offrira au quotidien, aussi bien aux décideurs confrontés aux enjeux d’évolution de leur entreprise qu’aux individus et équipes impliqués dans ce type de projet, des outils et méthodes qui les aideront à aborder très pragmatiquement ce type de démarche et mener à bien les changements qu’elle induit.

Le site Axiopole, édité par Olivier Zara est ici, les bouquins sont là : Management de l’intelligence collective, vers une nouvelle gouvernance.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *