Nijukun : les 20 préceptes du karaté


Des trois grands maîtres du Budo, O’sensei Funakoshi Gichin, fondateur du karaté moderne, était le plus cultivé : lettré, poète, il était rompu aux concepts philosophiques traditionnels et à l’art de la stratégie, et étudia sa vie durant.

C’est pour guider les élèves vers une meilleure perception spirituelle des arts martiaux qu’il a élaboré le Nijukun, ces 20 préceptes du Karatedo, connus de tous les pratiquants, fondés sur son propre apprentissage de l’art.

Maximes courtes, leur signification est en outre altérée par la traduction occidentale moderne (la langue originelle est un mélange de japonais et chinois du XIXe siècle). On en trouve sur Internet différentes versions, globalement bien adaptées à notre culture, de sorte qu’un européen peut les « comprendre », mais aucune d’elles ne peut restituer à la fois les mots et le sens.

Funakoshi n’a pas rédigé d’ouvrage sur ces 20 « règles », dont la vocation était d’être commentées verbalement aux élèves par le Maître, et ressenties au fil d’années de pratique et de perfectionnement, par chaque individu à sa manière propre.

L’essence de ces préceptes est plus grande qu’on ne pourrait le penser. (ils méritent chacun un billet ! 😉 ) Ce sont de véritables principes philosophiques, et leur caractère d’universalité et leur profondeur symbolique, tant du point de vue technique que stratégique et éthique, font que, même novice, voire sans pratiquer les arts martiaux, on peut parfois approcher tel ou tel de façon plus « palpable » et mieux en appréhender le sens dans toute notre vie.

1- Karatedo wa rei ni hajimari, rei ni owaru koto wo wasuru na.
N’oublie pas que le karaté commence dans le respect et finit dans le respect.
2- Karate ni sente nashi
Pas de première attaque en karaté.
3- Karate wa gi no tasuke
Le karaté est l’instrument de la justice.
4- Mazu jiko wo shire, shikashite ta wo shire
Connais-toi d’abord toi-même, puis connais les autres.
5- Gijutsu yori shinjutsu
L’esprit plus que la technique.
6- Kojoro wa hannata ni koto wo yosu
Libère et garde détaché ton esprit.
7- Wazawai wa ketei ni sho zu
La malchance provient de la négligence.
8- Dojo nomi no karate to omou na
Ne pense pas que le karaté est seulement au dojo.
9- Karate no jugyo wa issho de aru
L’entraînement en karaté dure la vie entière.
10- Arayuru mono wo karate kaseyo, soko ni myo-mi ari
Pense toutes choses de la vie au travers du karaté, là est la subtilité cachée (lumière de l’esprit).
11- Karate wa yu nogotoshi taezu netsudo wo ataezareba moto no mizu ni kaeru
Le karaté est comme l’eau bouillante, qui redevient froide si vous ne lui apportez pas continuellement de la chaleur.
12- Katsu kangae wa motsu na, makenu kangae wa hitsuyo
Ne pense pas à gagner, pense à ne surtout pas perdre.
13- Teki ni yotte tenka seyo
Change en fonction de ton adversaire.
14- Ikusa wa kyo-jutsu no soju ikan ni ari
Dans le combat, la stratégie réside à distinguer les ouvertures des points invulnérables. [Kyo-Jitsu].
15- Hito no teashi wo ken to omoe
Pense aux bras et aux jambes humains comme à des sabres.
16- Danshi mon wo izureba, hyakuman no teki ari
Dès qu’on franchit le seuil de sa porte, il y a un million d’ennemis.
17- Kamae wa shoshinsha ni ato wa shizentai
Le novice s’astreint à la posture de garde formelle, la posture naturelle viendra plus tard.
18- Kata wa tadashiku, jissen wa betsumono
Le kata doit être exécuté strictement, en combat c’est une autre chose.
19- Chikara no kyojaku, tai no shinshuku, waza no kankyu wo wasureru na
N’oublie pas de moduler la puissance de la force, l’élasticité du corps et la vitesse relative des techniques.
20- Tsune ni shinen kufu seyo.
Penses-y tout le temps et suis ces préceptes au quotidien.

Le second, « karate ni sente nashi » (il n’y a pas de première attaque en karaté), est sans aucun doute le plus connu, riche de significations, et figure en épitaphe sur la stèle dédiée à Maître Funakoshi, dans le temple Zen Enkakuji, à Kamakura. Et vous, lequel vous parle le plus ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *